Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2016

Toute une affaire

 

Certains prétendent que lorsqu'une population est en danger de mort, en cas de guerre, d'invasion ou de catastrophe, le taux de suicides tombe quasi à zéro. L'instinct de survie — éventuellement la soif de vengeance — est plus fort que la perspective de mener une vie absurde. Logiquement, on peut en déduire que tant que vous êtes paranoïaque, vous êtes en vie, vous gardez l'esprit occupé et conservez une relative bonne santé.

C'est déjà ça.

Les commentaires sont fermés.