Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2016

Maurras à Minsk

 

Je suis athée, mais un athée orthodoxe. (Alexandre Loukachenko) Je suis un orthodoxe athée (Guennadi Ziouganov) Ce qui évoque la phrase attribuée à Maurras : Je suis catholique, mais athée. 

Alexeï Khomiakov, en vertu d'une féconde inexactitude de traduction, théorise la communion sous le terme générique de Sobornost.

Je crois en l'Eglise une, sainte, catholique, apostolique, stipule le symbole de la foi de Nicée Constantinople (381) ; mais dans la version slavonne, le katholiken de l'original grec est rendu par sobornaïa.

Or, sobor, c'est tout ensemble la communauté et le collectif, le corps et la corporation, l'assemblée et le rassemblement, c'est-à-dire la réunion comme signe de l'union, la conciliarité en tant que manifestation de l'unité...

En raccourci, et à rebours de l'acception planétaire prise par le terme, la catholicité signifie, chez les Pères, la plénitude de la localité. 

Jean-François Colossimo : L'apocalypse russe, Dieu au pays de Dostoïevski

Les commentaires sont fermés.