Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2017

Toubab or not toubab ?

 

Source Suavelos, Claude Marion : Est-il interdit de juger moralement un ouvrage, fût-il sacré, comme on juge moralement un roman de Sade ou un essai de Céline ? 

Je pense que nous avons le droit de faire le procès du Coran en France, sans qu’on nous taxe de faire celui des musulmans comme de l’Afrique toute entière. Je suis bien un lecteur de Sade sans être un inverti, et un amateur de Céline sans appeler chaque jour à l’extermination des juifs. Mais voilà, moi, je suis un lecteur averti…

Sade et Céline sont de bons écrivains, et le Coran est quelquefois très poétique, certes, mais que penserions-nous de foules étrangères s’installant chez nous qui porteraient comme évangile Justine où les malheurs de la vertu ou Bagatelles pour un massacre

J’invite aussi ceux de nos détracteurs à relire Le Nouveau Testament et à poser les bases d’une lecture comparative du point de vue des valeurs avec le Coran.

Il faudrait ensuite interroger plus à fond ce concept de « Front de la foi » vendu par certains et son réalisme… Une alliance entre le Dieu de l’amour et celui du ressentiment est-elle possible ?

C’est là la question, non ? 

Les commentaires sont fermés.