Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2017

Leur hideux athéisme...

 

Je n'ai pas une haute opinion des hommes ; j'en ai une de l'homme. J'accepte l'incurable bêtise, l'insondable médiocrité de certains individus, non de l'espèce. Je refuse de conclure que l'histoire de la religion est désespérante, qu'elle est un tissu, non seulement d'erreurs, mais de monstruosités...

Les sciences humaines, après avoir décrété le décès de Dieu, ont été contraintes, en toute logique, de proclamer celle de l'homme. C'est pourquoi on ne les entend plus...

Je hais le néant vaste et noir, je repousse l'injustifiable, la négation de l'esprit, le culte des idoles qui ne sont plus en pierre et en bois, mais en bactéries et en atomes, et ce grand singe qu'on veut mettre à notre origine pour remplacer Dieu...

Je ne veux voir que l'intelligible, l'explicable, le justifiable : que l'homme fait à l'image de Dieu, que l'homme qui malgré bien des tâtonnements et des crimes, a fait ce qu'il devait faire, a pensé ce qu'il devait penser, sauf quand il construit des tours de Babel, je ne veux voir qu'une longue marche trébuchante et hésitante, pour retrouver la lumière, la victoire définitive de l'être.

Jean-Paul Roux : Le sang, mythes, symboles et réalités

Commentaires

https://www.youtube.com/watch?v=o7ge4v3obUg&feature=em-subs_digest

Écrit par : Jesus Commando | 21/01/2017

Mdr.
J'étais là bien avant lui.
Je chante encore plus mal, mais j'écris beaucoup mieux.
La journée de la jupe, très peu pour moi !

Écrit par : Vieux gothique rattachiste | 21/01/2017

Les commentaires sont fermés.