Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2017

Aucune bête aussi féroce

 

Quand Tolstoï faisait remarquer que Dostoïevski aurait dû étudier l'enseignement bouddhiste, ça l'aurait calmé, l'homme du souterrain devait hurler de dérision... Le narrateur des carnets du sous-sol définit son espèce comme celle des humanoïdes bipèdes et impitoyables. Tolstoï se rendait également compte que la charité n'abondait pas, mais il aurait parlé d'homme et non de créature ingrate qui marche sur deux pieds. Que nous le trouvions démodé prouve à quel point notre condition est devenue inhumaine.

George Steiner : Tolstoï ou Dostoïevski

Commentaires

Les annes de Dostoievski au bagne doivent y etre pr quelque chose. Cfr souvenir de la maison des morts ou il decrit l individualisme crasse de ses compagnons.

Écrit par : Xavier | 29/01/2017

Oui. Sans doute.
Mais c'est aussi au bagne qu'il prend conscience de son enracinement populaire russe. Je pense qu'il y a une scène avec un détenu polonais où cela se manifeste.
Dostoïevski présente deux visages : l'individualiste, existentialiste chrétien, quasi sociopathe et le panslaviste enflammé, proche de Pobiedonostsev.
Une espèce de national-anarchiste. Hum...

Écrit par : Zed | 30/01/2017

Les commentaires sont fermés.