Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2017

Drogenforscher

 

— Je prends la drogue beaucoup trop au sérieux pour penser qu'on puisse en faire une habitude et l'utiliser comme une espèce de cigarette. Mon exemple dans ce domaine, ce sont plutôt les Mexicains qui n'en consommaient pas tous les jours, mais qui se rassemblaient en certaines occasions pour s'y adonner dans un but cultuel.

C'est pourquoi le christianisme a eu tant de mal à les convertir. Ils disaient aux missionnaires : Qu'avons-nous à attendre de votre Christ ? Nos dieux, nous les rencontrons à maintes reprises, nous les voyons, nous siégeons à table auprès d'eux...

Que de grandes intuitions puissent alors se faire jour, j'en suis intimement persuadé, mais cela n'est pas accordé à chacun. Il peut être souhaitable de s'en remettre à un initiateur, un chaman ou un prêtre qui aide à assurer votre démarche, au lieu de vous lancer tout seul tête baissée. Celui qui s'y lance sans précautions y joue sa vie.

— N'est-ce pas aussi ce genre d'intuition que vous recherchez dans le rêve ?

— Je dois beaucoup aux rêves et j'en ai beaucoup noté ; je suis d'avis que la vie du rêve plonge à une plus grande profondeur que notre vision diurne du monde.

Ernst Jünger, entretien avec Julien Hervier

Les commentaires sont fermés.