Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2017

Tout le monde ment à tout le monde...

Où est donc la Vision Historique Objective...

Durant l'ère brejnevienne, les responsables soviétiques disposaient d'organes d'information dans lesquels étaient décrites, pensaient-ils, la vraie situation du pays, à la différence des mensonges que la Pravda diffusait auprès des masses méprisées.

Il leur paraissait évident qu'il devait en aller de même partout. L'un d'entre eux s'était donc enquis auprès du correspondant du Monde à Moscou de ce qu'il en était en France : « comment s'appelle chez vous, en France, l'organe porteur de la vraie vérité qu'il convient de cacher aux masses... »

En réalité, quand Gorbatchev arriva au pouvoir, tout le monde mentait à tout le monde et personne ne savait rien de solide. D'où l'état déplorable du pays.

Nul ne doute plus que le président Bush II a délibérément menti lorsque, pour des raisons qui demeurent obscures, il décida à froid une invasion de l'Irak qu'il lui fallait bien justifier devant les Nations Unies. Quand on voit à quelle catastrophe a conduit cette invasion, on saisit que ce président n'avait pas non lus une idée très juste de la réalité qu'il s'apprêtait à bouleverser.

Le conspirationniste s'illusionne quand il croit que le menteur a une connaissance vraie de ce à propos de quoi il ment. Il s'imagine que cette tromperie délibérée cache un plan très subtil et retors, quand elle ne fait souvent qu'accompagner une faute de raisonnement ou une mauvaise appréciation de la réalité. Comme si le mensonge était un signe de force...

Marc Lebiez : Le culte du nouveau, la gnose dans la modernité

Les commentaires sont fermés.