Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

Liebestod

 

La musique est écrite pour l'inexprimable. Je voudrais qu'elle eût l'air de sortir de l'ombre et que, par instants, elle y rentrât, que toujours elle fut discrète personne, écrivait Debussy. La musique française est intelligence, sensibilité, imagination. La musique allemande est force magnétique, magie incantatoire, puissance élémentaire, fragment du sacré épars dans l'univers. Qu'on en juge par l'opéra wagnérien...

Marcel Schneider : L'ombre perdue de l'Allemagne

Les commentaires sont fermés.