Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2017

Salement vacant

 

Cet après-midi, en ville, un type en jean et doudoune, gisait sur le trottoir, affalé sur une bordure, dans la ruelle déserte : un trentenaire blanc, avec de longs cheveux sales, un front dégarni, les joues d'un teint couperosé qui n'annonçait rien de bon, et la bouche grande ouverte, les yeux fermés, tête en arrière. 

Sommeil profond ou overdose ? Vacances au soleil... Aucun feeling... Salement vacant... Embolie en Wallonie... Tu regardes à droite et à gauche. Personne. Ce type est peut-être en train de claquer sous leurs fenêtres, et il n'y a personne... 

And we don't care...

Les commentaires sont fermés.