Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2017

Monoprix

Cette étrange atmosphère...

La Libre écrit, suite au sondage donnant le PTB deuxième (improbable) parti de Wallonie : Les francophones, sans leader incontesté, devront bien s'organiser en 2019 pour la constitution du futur exécutif fédéral... La NVA, dominante, pourrait d'autant plus facilement imposer ses vues au Sud du pays qu'aucun mâle dominant ne lui fait face.

Excellent résumé, qui confirme notre analyse... Les communistes d'opérette du PTB valseront dans l'opposition et ne demandent d'ailleurs pas mieux. En tant que belgicain absolu, Hedeboue sait que pour conserver sa Belgique chérie, il devrait se coucher devant la Flandre, plus peuplée, et où son parti ne remporte aucun succès.  

Ensuite, tout est dans les sous-entendus. Les vues de la NVA ? Détruire la Wallonie, son économie et sa base ethnique, par des mesures structurelles soigneusement calculées en fonction du budget de la Flandre.

C'est de la magie noire : je vais me rendre (un peu) malade, pour te rendre encore plus malade. Demandez à Philippe Boxho ce qu'il pense des coupes sombres imposées par les Flamands... Un médecin légiste, songez s'il s'y connaît ! Il a vu comment les Flamands s'y prennent pour nous saboter, sans avoir l'air de rien.

Mais enfin... Avec un coup de chantage au séparatisme, ça passera tout seul. Appauvrissement structurel de la Wallonie et immigration maximum en Wallonie pour désengorger la Flandre. Et puis, Sudpresse en renfort de propagande : les Wallons sont des bons à rien, heureusement qu'on a le roi et les Diables rouges !

La Belgique à tout prix, la Wallonie chez Monoprix ! 

Les commentaires sont fermés.