Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2017

A travers la grande forêt...

 

Le tarot repose sur un appui de cheminée, sous un miroir, comme un petit lingot. Ses lames sont aspectées à l'envers, pour dissimuler les arcanes — tu connais la propriétaire de ce jeu et lorsque tu t'apprêtes à couper, un bruit dans la pièce d'à côté t'interrompt.

Babouchka paraît et elle te présente une lettre adressée à sa fille. Les lignes d'écriture, des arabesques, citent la Bible, l'Ancien Testament, probablement l'Apocalypse — impossible de s'en souvenir au réveil. Dans le rêve, tu lui déconseilles d'envoyer la missive. Cela embrouillerait d'avantage la situation.

Si un ange ne vaut que par le message qu'il porte, quel est le sens de celui-ci ? Babouchka savait tirer les cartes. Parfois, elle te disait : quand je serai trop mal, il ne faudra plus venir. Voici deux ans que vous vous êtes perdus de vue. Est-elle seulement toujours consciente ? 

A présent, il faudra s'y retrouver seul dans la grande forêt des symboles. C'est peut-être le sens du rêve. Le grand miroir doré et les lames qui tournent le dos semble indiquer une inversion.

C'est toi, et non Babouchka, qui ne dois pas regarder en arrière, tenter de renouer les fils. Le passé est le passé... Mais c'est un message d'espoir qu'elle t'adresse. 

Voici que je fais toutes choses nouvelles... 

Les commentaires sont fermés.