Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2017

Je combats pour moi

 

Quand je ferme les yeux, j'aperçois parfois un sombre paysage de pierre, de falaises et de montagnes, à la lisière de l'infini. A l'arrière-plan, sur le rivage d'une mer ténébreuse, je me reconnais moi-même, minuscule figure, comme dessinée à la craie. C'est mon avant-poste, tout proche du néant : là-bas, au bord du gouffre, je combats pour moi. 

Ernst Jünger : Journal parisien

Les commentaires sont fermés.