Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Emprise

 

18.05.2017, réservez vos places...

Dans Orages d'acier, Jünger reproche aux écrivains « d'en faire trop avec le claquement de dents. » Il ressemble plutôt à l'effet d'un courant électrique de faible intensité qui parcourrait les mâchoires. Une remarque qui rappelle sa haute sensibilité aux fluides, physiques, spiritueux mais aussi psychiques. On le dit peu souvent, mais Jünger fut un remarquable médium, du moins quelqu'un d'extrêmement sensible aux forces occultes — dans les années trente, il habitait une maison hantée à Überlingen, sa grand-mère maternelle aurait également possédé le don de double vue. Vision stéréoscopique...

Les commentaires sont fermés.