Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2017

Peste noire

 

J'aime vraiment le rap. De même que dans la littérature française, j'ai toujours eu un faible pour les poètes et les écrivains maudits. Dans mon intérêt pour le rap, il y a cette même attirance pour les cas sociaux, les violents, les bandits, les esprits libres. [...] Je suis ethno-différentialiste : de la même manière que je peux m'intéresser à la culture nippone ou inca, je n'ai aucun tabou à écouter du rap de noirs ou de Maghrébins si c'est bien fait et tant qu'ils ne renoncent pas à rentrer chez eux [...] Le rap, c'est lourd, martial, belliqueux, hyper physique, cela ne parle que de fierté et de puissance. Dans la forme, c'est méga fasciste...

Famine : Entretien avec Militant Zone

Les commentaires sont fermés.