Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2017

Nox in Arcana

 

La bibliothèque vaticane accueille tous les chercheurs désireux de consulter les archives, à condition qu'ils inscrivent leur nom et l'objet de leur recherche avec l'heure d'arrivée et de départ sur un registre ad hoc. La consultation du registre ne laisse pas de doute : les archives de guerre n'intéressent pas grand monde.

Ce qui a fait dire en 2005 au Préfet des archives, Mgr Pagano : Ils appellent à l'ouverture des archives, comme pour entrer dans une forteresse secrète dont ils imaginent la résistance. Mais quand la porte s'ouvre, ceux qui se lançaient à l'abordage ne se présentent pas, ou font une visite presque touristique.

Les commentaires sont fermés.