Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2017

On ne sait plus très bien...

 

J'ai connu des Alsaciens qui ont été enrôlés dans la Wehrmacht. C'est un sujet qui m'intéresse parce qu'il y a une espèce de schizophrénie chez eux. Ils souhaitaient fondamentalement la défaite de l'Allemagne, parce que, sans ça, l'Alsace devenait allemande... Mais ils faisaient tout pour le succès de la petite unité à laquelle ils appartenaient. D'abord, parce que c'était leur survie, et ensuite parce qu'ils partageaient le sort de leurs compagnons qui étaient Allemands. Ils faisaient le contraire de ce qu'ils espéraient et ça, ça les troublait. On les envoyait surtout sur le Front de l'Est, parce que là-bas, ils ne pouvaient pas déserter, c'était trop dangereux.

Pierre Schoendoerffer

Les commentaires sont fermés.