Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2017

Egrégore vert

 

La prière est un élément décisif de la victoire. Les guerres sont gagnées par ceux qui ont su attirer de l'éther, des cieux, les forces mystérieuses du monde invisible et à s'en assurer le concours.

Ces forces, ce sont les âmes des morts, les âmes de nos ancêtres qui furent eux aussi, en leur temps, liés à nos lopins de terre, à nos sillons, qui moururent pour la défense de cette terre et sont aujourd'hui encore liés à elle par le souvenir de leur vie, ainsi qu'à nous, leurs fils, petits-fils, et arrière-petits-fils. Et puis, au-dessus de l'âme des morts, il y a Dieu.

Une fois attirées, ces forces pèsent dans la balance : elles protègent, elles insufflent le courage, la volonté et tout ce qu'exige la victoire et elles nous font vaincre.

Elles sèment la panique et l'épouvante chez l'ennemi, paralysant son action. En dernière analyse, les victoires ne dépendent pas uniquement de la préparation matérielle, des forces matérielles des belligérants, mais de leur capacité de s'assurer le concours des forces spirituelles. 

La Tragédie de la Garde de Fer : Julius Evola

Les commentaires sont fermés.