Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2017

Rêve de fer

 

Les ovnis ne viennent pas de lointaines galaxies. Nous ne nions pas a priori la possibilité de contacts ou de signaux extraterrestres, nous disons simplement que ce qu'il est convenu d'appeler le phénomène ovni dans la forme que nous lui connaissons ne saurait en aucun cas en faire partie. 

Il suffit de procéder à une critique interne du phénomène pour se persuader qu'il obéit à un dessein précis dont la mise en œuvre s'effectue selon une progressivité très étudiée. 

En effet, si nous nous reportons aux dernières années du dix-neuvième siècle, nous relevons dans la presse américaine de nombreux témoignages relatifs à l'apparition de singuliers vaisseaux de l'espace, dont la description effectuée par des milliers de personnes, nous prouve à l'évidence que ces invraisemblables machines, dignes en tout point de Robur le Conquérant, ne pouvaient certes pas voler, et a fortiori traverser les espaces interplanétaires, si l'on s'en tient aux critères physiques habituels. [...]

Bertrand Méheust analyse très bien cet étrange processus lorsqu'il écrit que la logique des apparitions est celle du rêve et qu'elles reproduisent concrètement cette logique ; c'est que quelque chose se modèle sur le rêve du temps. Nous ajouterons seulement que ce rêve était dirigé. 

Manipulation des courants mentaux confirmée par les stupéfiantes prémonitions des auteurs de science-fiction qui, longtemps avant la concrétisation de leurs rêveries par le phénomène ovni, avaient prévu ce dernier, même dans ses détails les plus incongrus. Comme si leur imagination avait recueilli ces idées que l'on dit dans l'air et qui font jaillir par exemple de deux cerveaux différents, sans relation aucune, la même invention, au même moment. [...]

Nous sommes confrontés à l'hypothèse d'un plan programmant à la fois l'inspiration des littérateurs et la réalité psychophysique du phénomène. 

On commence à soupçonner de fantastiques camouflages impliquant la mise en place de vrais scénarii (Vallée), voire l'induction d'erreurs et d'inventions. (Giraud) Certains vont jusqu'à se demander d'où viennent certaines idées à certains auteurs de science-fiction (Méheust)

Selon le R.P. Martin, les manipulateurs néo-nazis ont tout intérêt à répandre dans l'opinion certaines fictions divertissantes.

Hitler, l'élu du dragon : Jean Robin

Les commentaires sont fermés.