Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2017

Les yeux figés dans l'au-delà...

 

Il faut que tu commences par devenir toi-même invisible avant de pouvoir trouver le moyen d'aller vers les invisibles, et par vivre en même temps ici-bas et au-delà, tout comme je suis devenu invisible moi-même, même aux yeux de mon propre corps.

Je ne suis pas encore parvenu assez loin pour que la vision de l'autre monde me soit accordée, mais je sais néanmoins que ceux qui ont quitté la terre en aveugles ne se trouvent que de l'autre côté ; ils sont comme des mélodies qui se sont perdues dans l'air et qui errent dans l'univers, jusqu'à ce qu'elles rencontrent des cordes sur lesquelles elles peuvent résonner de nouveau.

L'endroit où ils croient être n'est pas un lieu ; c'est une île de rêve sans dimensions et peuplée d'ombres, beaucoup moins réelle encore que la terre. [...]

Lorsque ton Moi invisible apparaîtra en toi comme une réalité, tu le reconnaîtras à ce qu'il projette une ombre [...] Un jour viendra où les hommes projetteront sur la terre des ombres lumineuses, et non plus d'affreuses taches noires comme jusqu'à présent, et où de nouvelles étoiles se lèveront. 

Contribue toi aussi pour ta part à ce que la lumière soit.

Gustav Meyrink : Le visage vert

Écrire un commentaire