Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2017

Psychose blanche

 

Maladie mentale transitoire.

Selon l'épistémologue Ian Hacking, cette expression désigne une catégorie de maladies qui sont tout à la fois neurologiques et morales, naturelles et construites ; elles naissent d'une interaction entre les médecins et les patients, se propagent comme des épidémies, ou des modes, puis déclinent brusquement pour céder la place à un autre genre d'affection.

Ainsi, plus personne n'évoque aujourd'hui l'hystérie, éclipsée par les troubles de la personnalité multiple. De même que la fugue, ou la « folie ambulatoire » de la fin du dix-neuvième siècle, désormais considérée par l'OMS comme un trouble dissociatif de la personnalité. (Jean-Louis Hue)

Voilà, nous y sommes. Leur Belgique est une maladie mentale transitoire — elle dure depuis trop longtemps — et la Wallonie, c'est ma psychose blanche : un blanc de la pensée, un trou noir de l'identité, une perte de substance historique. Tout se déréalise et prend une allure grotesque, mais le pire avec la psychose blanche, c'est qu'il ne s'agit même pas d'une hallucination.  

I feel all right... I feel all right...

Écrire un commentaire