Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2017

Faites comme chez vous mais pas chez nous

Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats...

Recep Tayyip Erdogan, Premier ministre turc, en 1999

Commentaires

C'est évident.

...ou alors une substitution lente et relativement peu violente. C'est ce qu'on vit, non ? quelques actes terroristes pour nous faire peur suffisent.

Le gauchisme est trop bien implanté pour que nos grands amis ,citoyens du monde comme nous, ne deviennent des ennemis.

Ces pauvres, qui fuient la guerre ( économique).

La culpabilisation toujours , cfr ma voisine : " oui mais on ne les intègre pas assez"

Les bras m'en tombent.

Rassurons-nous:
Peut-être le prochain Montaigne parmi ces clandestins.

Écrit par : Xavier | 19/08/2017

Venner est un intellectuel important. Je l'ai écrit sur ce blogue : les deux symboles les plus forts de ce début de siècle sont le suicide de Dominique Venner et l'appel au secours de Jean-Marie Le Pen à Jeanne d'Arc.

L'islam est l'aspect d'un problème beaucoup plus vaste qui est l'immigration.

En théorie, en politique étrangère, on pourrait concevoir des alliances politiques avec des pays musulmans, si l'intérêt national l'exige. En revanche, en politique intérieure, c'est la ligne identitaire qui doit l'emporter.

Toute la difficulté consiste à articuler ces deux phases. A l'international, il arrive à Soral d'avoir (souvent) raison, mais au niveau local, les identitaires sont en train de gagner la partie. A Lyon, ils ont entrepris des initiatives intéressantes, contre les migrants.

A notre niveau, en Wallonie, il est clair que nous avons perdu la partie depuis longtemps. Nous sommes le laboratoire du mondialisme.

Bruxelles, ce pandémonium, expérimente en toute impunité ses méthodes sur nous, avant de les exporter en France - car la France est la cible principale de l'Europe.

Le premier génocide de notre siècle sera celui du peuple wallon, exterminé par la franc-maçonnerie mondialiste, dans l'indifférence complète.

Nous sommes un peu des Serbes, peuple pour lequel j'ai beaucoup de respect et d'affection (j'ai lu leurs écrivains), mais les Wallons sont des Serbes mous, moflasses. Des Serbes à Papa...

Écrit par : Zed | 19/08/2017

Et en plus, le coup du "on ne les intègre pas assez"
Là, c'est le pompon !
Les intégrer à quoi ? A boire de la mayonnaise en mangeant des frites !
En Flandre, on devient een goede Vlaming.
En Wallonie, on devient un gros con de belgogo. D'ailleurs, parler français n'est même pas exigé alors que c'est le marqueur ethnique essentiel des Wallons par rapport aux Flamands.
S'intégrer à la Belgique, c'est se désintégrer parce que l'entité belgicaine EST le projet mondialiste, sa mise en abyme infernale

Écrit par : Zed | 19/08/2017

Les commentaires sont fermés.