Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2017

Un de ces jours...

 

— La contestation... L'esprit Hara-Kiri... Vous êtes sûr de vos références ? Mais enfin... Regardez votre programme : Kroll, Strip-Tease... Ce n'est pas de la contestation, mais de la complaisance. Et toujours les mêmes...

Stop. Arrêt sur images. On est un peu avant deux mille. Les deux serpillières regardent le plafond d'un air gêné.

L'instant belge où ils s'aperçoivent que ça coince... Soit ils réagissent : ils rient bêtement, répondent bêtement ou se fâchent bêtement. Soit, et c'est pire, ils ne réagissent pas, ils restent béants, et préparent un coup en traître. Dans un cas comme dans l'autre, ils n'ont pas de réponse.

Cet animateur culturel, celui des deux qui avait l'air le plus gêné, tu viens d'apprendre son décès. Il était un peu plus âgé que toi. Accident ? Cancer ? Alcoolisme ? 

Paix à son âme... Après le réflexe chrétien, en cherchant sur la toile, tu tombes sur une page récente où il débitait les mêmes histoires qu'à l'époque, les mêmes mensonges huileux... 

Tous ces guignols inventent des inégalités et des discriminations envers les femmes ou les migrants pour mieux masquer les inégalités structurelles, communautaires, qui enfoncent toujours un peu plus la Wallonie au profit de la Flandre. 

Métisser au maximum la Wallonie, dresser les femmes contre l'homme blanc, alcooliser le public à la « belgian beer festival », liquider ce qui reste d'identité régionale et nous brader ensuite aux Flamands, qui sont numériquement plus nombreux et surtout, identitairement conscients...

La cuculture, voilà leur plan opium pour sauver un résidu d'Etat belge dans lequel ils conserveront des postes dans des A$BL ou des intercommunales. Ce type qui vient de disparaître, il le savait parfaitement, d'où son silence honteux.

Allons, il est mort... Maintenant, il n'est plus rien... Tandis que tu marches en ville, et que tu contournes l'université, ce vortex d'échec, tu sens tes réserves de compassion fondre comme l'allumette sur la banquise.

Tu l'as bien cherché, vieille crapule... Le seul plaisir qui reste dans votre infâme Belgique, c'est d'attendre de voir passer votre corps dans la Meuse, en sachant qu'un jour...

Oui, un de ces jours...

Écrire un commentaire