Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2017

Dissuasion libertaire

L'Etat, par sa tendance à l'expansionnisme, pille, tue, annexe et asservit les Etats conquis ; il est lui-même menacé de subir le sort qu'il réserve aux vaincus. Pour échapper à cette folie destructrice, Proudhon propose un fédéralisme intégral : chaque groupe territorial autonome (commune, département, région, nation) est lié aux autres par un pacte fédératif concernant notamment la défense.

Toute velléité hégémonique de la part d'un être collectif n'a pas à être suivie par les autres groupes qui n'ont aucun intérêt à s'exposer tous à la guerre pour l'ambition d'un seul ; la solidarité se trouve uniquement dans la défense et non dans l'attaque. Si l'une des composantes de la fédération est agressée, toutes les autres lui viennent en secours, en vertu du pacte fédératif.

Autrement dit, la guerre deviendrait impossible, car impuissante devant le fédéralisme libertaire.

Edouard Jourdain : Proudhon, Dieu et la guerre, une philosophie du combat, éditions L'Harmattan, collection Ouverture philosophique — un livre recommandé par Wallonie Underground.

Écrire un commentaire