Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2017

Lüttich heißt Lüttich

 

On ressemblerait un peu à ça...

Le Reich s'intéresse assez vivement au mouvement Wallon et un Centre d'Etudes wallonnes a été constitué par le Führer à Marburg, Prusse orientale.

Ce centre d'études, après avoir entrepris d'importants travaux sur l'ethnographie et la linguistique wallonnes, serait arrivé à la conclusion que les Wallons ne sont ni des Flamands, ni des Allemands, ni des Français, mais qu'ils sont une ethnie spécifique.

Selon le Docteur Rust, les Wallons ne peuplent pas seulement la partie méridionale de la Belgique, mais ils constituent le fond de la population de sept départements français : Nord, Pas-de-Calais, Somme, Aisne, Ardenne, Marne, Meuse.

Dans ces conditions, les intentions du Führer sont de former, avec ces divers éléments, un Etat indépendant wallon qui réunirait les régions industrielles de la Wallonie aux régions agricoles de la Picardie et de la Champagne et qui aurait un débouché sur la mer.

Cet Etat aurait Liège pour capitale.

Hervé Hasquin : Les séparatistes wallons et le gouvernement de Vichy (1940-1943) 

Écrire un commentaire