Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2017

Pierre sur pierre

 

Michaël Fœssel : Après la fin du monde

La voie métaphysique se distingue de la révolte gnostique parce qu'elle ne s'oppose pas au monde, mais laisse le monde s'opposer à lui-même jusqu'à ce qu'il fasse l'aveu de son néant.

Cette thèse selon laquelle l'auto-contradiction d'un état de choses est un meilleur argument en sa défaveur que la révolution qu'il suscite aura une immense postérité.

On la retrouvera dans les textes où Marx insiste sur les contradictions objectives du capitalisme plutôt que sur le désir des individus de s'opposer aux injustices produites par ce système...

Pour Hegel, plus encore que pour Marx, il ne sert donc à rien d'accélérer un dénouement qui est déjà inscrit dans la finitude des choses. La dialectique est un exercice d'endurance qui repose sur le principe suivant : ce qui est imparfait disparaîtra. 

Dans la modernité, le monde désigne le lieu métaphysique de l'imperfection puisqu'il rassemble toutes les choses qui souffrent de la morsure du temps. 

La date et l'heure de sa disparition nous échappent sans doute, pas la certitude réconfortante qu'elle aura lieu.

22/02/2017

Anastasia

 

Andréi Tarkovski : Journal, 29 décembre 1973

Il est intéressant de remarquer ce que l'on retient de L'Idiot de Dostoïevski, selon l'ordre d'importance, et ce n'est sûrement pas fortuit, j'ai moi-même joué le roman plus d'une fois.

1. Comment le prince Mychkine fait la connaissance des Epantchine et la scène de l'exécution capitale.

2. La gifle de Gania.

3. Nastasia Filippovna chez les Ivolguine.

4. Les 100.000 roubles.

5. La destinée de Nastasia Filippovna.

6. Le songe d'Hippolyte.

7. Le vase de Chine.

8. Chez Rogojine : la mère et le tableau de Hans Holbein.

9. Aglaé chez Nastasia.

10. La mort de Nastasia Filippovna. Le Prince chez Rogojine.

11. Et puis, bien sûr, la crise d'épilepsie dans l'escalier de l'Hôtel Vesy et la tentative de meurtre de Rogojine.

White Rider

 

Un solitaire désespéré ne saurait se choisir de meilleur symbole que le chevalier accompagné de la mort et du diable : le chevalier couvert de son armure, l'œil dur, le regard assuré, qui seul avec son destrier et son chien, poursuit sa route d'épouvante, sans souci de ses horribles compagnons et pourtant sans espoir.

Friedrich Nietzsche : Naissance de la tragédie