Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2017

Phase à froid

 

Si je devais mourir, ce serait parfait ici. Rien d'extraordinaire, pourtant. Juste l'arrière-pays, une barre de corons, avec une place en tarmac, à côté d'une improbable usine — que fabriquent-ils au juste ?

Mourir ici ? Au pied du pylône, cette réplique au rabais de la tour Eiffel ? Oui... Ce serait toujours mieux que de pourrir dans un lit d'hôpital, avec les derniers sacrements de Maggie de Block. Clac ! Anévrisme. Raide sous les fenêtres. Regarde, Maman, il y a un monsieur couché dans la rue... 

Pourquoi pas maintenant, tant qu'à faire ? Tu escalades un remblai, bloques ta respiration et saute à pieds joints, en fermant les yeux... Caramba, encore raté ! Bien sûr, tu continues à marcher, avec ta boîte d'archives sous le bras. Tu aimes trop râler pour mourir... 

Dommage, c'eût été bien : juste en retournant au bureau, soulagé de retrouver ta solitude, le sous-sol avec son labyrinthe, le local près de la chaudière, où tu écoutes Der Blutharsch à longueur de journée. 

Mourir d'un coup. Mission accomplie. Chez soi, enfin presque. Le meilleur moment, ce sont les derniers mètres qui vous séparent d'Ithaque...

Le vrai Wallon, songes-tu en traversant la route, c'est celui qui veut mourir en Wallonie, à l'exception de tout autre endroit, en âme et conscience, en se voulant Wallon et non pas belge — ou alors Français, si la question se pose et ce n'est pas une plaisanterie, mais de la métaphysique. 

Vouloir mourir pour la Wallonie, c'est précisément la sale mort, celle dont plus personne ne veut. Ils sont tous devenus belgos... Notre Coq hardi, ils le couvrent d'insultes, alors que les mâssis flâmins, eux, arborent leur lion aux pattes crochues d'usurier — par ici, la livre de chair !

Le Coq rouge. A présent, certains droitards le dénoncent comme un symbole socialiste. Sombres crapules que vous êtes ! Quand un peuple méconnaît ses propres symboles, il perd la foi en lui-même. Et depuis quand cette ordure de Di Rupo se définit-il comme un Wallon ? De droite ou de gauche, votre Belgique de cauchemar nous détruit, nous piétine, nous nie. 

A l'instant où tu passes devant la sinistre cour du ferrailleur, une camionnette arrive derrière toi. Par-dessus l'épaule, tu as le temps d'apercevoir les ouvriers, de reconnaître leurs cris, de deviner leur grimaces tandis qu'ils lèvent le bras.

Et tu éclates de rire, tout seul, avec ta boîte d'archives. Bien sûr que nous vaincrons... puisque nous sommes les plus morts.

Régal royal

 

Home cooking, djihadisme...

Pendant que les partis flamands feignent d'ignorer les présidentielles françaises, les partis francophones se demandent comment importer la cuisine Macron-biotique en Wallonie.

Il était une fois deux gâte-sauces, aussi bêtes que méchants, qui tentaient de flatter le Top Chef Bilderberg.

Tandis que le cuistot flamand rebouchait discrètement son vinaigre anti-européen, le cuistot belgicain en profita pour vider la carafe d'huile dans la casserole.

— Pouah, s'exclama le cobaye wallon, invité à goûter le plat. Il est drôlement amer, votre Gloubibelgo !

— Ah, ça, c'est le fond de sauce Molenbeek.

26/04/2017

Encore une fois...

 

Et allez, l'orchestre...
 
Source Alliance Wallonie France : dès aujourd’hui mercredi 26 avril, le vote électronique est réactivé sur le site www.participezauxpresidentielles.be.
 
Quatre choix vous sont offerts : Emmanuel Macron, Marine Le Pen, mais aussi le vote blanc ou le vote nulNotre opération se déroulera jusqu’au mardi 02 mai et le dépouillement aura lieu le mercredi 03 mai.
 
Nous espérons pouvoir vous donner le résultat de vos votes dès le 04 mai. Nous tenons à remercier vivement tous les citoyens wallons qui auront permis à cette opération de vivre.