Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2017

En-dehors Hardcore

 

L'homme, même le meilleur, l'homme des pays catholiques, surtout est devenu ignoblement tolérant ; il pousse l'abjection jusqu'à s'enorgueillir de cet horrible vice. Il a cessé d'être empoigné, entièrement possédé par cette intolérance qui trempe le caractère de l'être et lui permet d'accomplir de grandes choses.

Il ressent tout au plus des crises d'indignation ; mais l'indignation est passagère, elle agit par à coups, ne laisse rien derrière elle, que de la fatigue et du dégoût ; ses accès se dissolvent en prières, en espoirs de réformes, en sottises ; elle donne la maladie de la justice, et non pas la soif de l'action.

L'intolérance est permanente : elle n'a cure de la justice ; c'est la défiance qui vibre en elle ; elle ne veut pas de réforme, mais des suppressions totales ; Il faut être intolérant pour vivre.

Georges Darien : La Belle France

Salut les terreux !

 

Le nécrophile Ardisson engage l'asticot Wizorek. La Belgique est un cafard, Bruxelles est son ver blanc.

La solidarité, c'est pas automatique

 

Les pauvres, d'ailleurs, méritent l'insulte. Ils méritent toutes les insultes. Leur apathie provoque l'outrage, le nécessite. A des esclaves qui sont prêts à tout accepter, les tyrans n'épargnent rien. 

Georges Darien : La Belle France