Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2017

Mono no aware

Afbeeldingsresultaat

Pour les Japonais, dit-on, ce n'est pas, à proprement parler, la fleur de cerisier qui est belle ; c'est le moment où, parfaitement épanouie, elle va se faner.

Roland Barthes : Préparation du roman

L'avant-garde meurt, mais ne se rend pas

 

Etre d'avant-garde, c'est savoir ce qui est mort ; être d'arrière-garde, c'est l'aimer encore. L'avant-garde met à mort la littérature, se suicide, ou bien est récupérée. L'arrière-garde aime encore ce qu'elle consent à mettre à mort, le retient un dernier moment en ce monde, sans illusions, avec la grande tendresse du bourreau pour la victime.

Antoine Compagnon : Les Antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes

06/09/2017

Genießt den Krieg...

La vie étant un combat, l'homme un être libre, c'est pour le combat qu'il importe de l'armer ; ce qui se fera beaucoup moins encore par l'esprit que par le caractère. Il faut donc qu'un homme soit préparé à toutes les situations, et qu'il sache s'y montrer digne et heureux, sinon triomphant, à peine de n'être qu'un instrument dans la main de la fatalité.

Pierre-Joseph Proudhon : La guerre et la paix